Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Noël

Il y a un peu plus de 2000 ans, sous le règne du Roi Hérode le Grand, naissait à Bethléem un petit enfant inconnu, appelé Jésus par sa mère Marie et son père adoptif, Joseph. L’Evangile le raconte en une phrase très simple : « or, pendant qu’ils étaient à Bethléem, le temps où Marie devait enfanter fut accompli. Elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car ce n’était pas une place pour eux dans la salle commune. »

            2000 ans plus tard, partout sur la terre, deux milliards de chrétiens – disciples et amis de cet enfant devenu leur maître de vie et Seigneur – célèbrent dans une grande joie l’anniversaire de cette naissance.

            Jésus est venu pour révéler aux hommes le vrai visage de Dieu. « Qui me voit, voit le Père. » dit-il dans l’Evangile de St Jean. C’est donc en contemplant Jésus qu’on découvre qui est Dieu : dans la simplicité de la crèche, dans le secret des 30 années passées dans le silence du petit village de Nazareth où il travaillait comme artisan et paysan. Mais aussi dans l’amitié et la tendresse manifestées à tous les hommes et femmes rencontrés, dans le soulagement des malades du corps et du cœur, dans la passion de l’amour qui l’anime pour arracher ses opposants à leur enfermement… et à leur haine.

            Et surtout, dans le refus de la violence, quand il est arrêté, torturé, bafoué, insulté, humilié, accusé injustement, mis en croix et tué.

            Car cette mort qui se voulait la fin de tout, qui espérait clore « l’affaire Jésus » est, en fait, le commencement de tout. Jésus se montre vivant aux amis, aux disciples… Eux qui, par peur, l’avaient lâchement abandonné, ont proclamé partout – malgré les menaces de mort – que Jésus était Dieu venu unir les hommes à Lui dans l’Amour et la Vie éternelle, leur apprendre la véritable vie fraternelle et le pardon, les accompagner discrètement dans leur vie de chaque jour, les relever après leurs échecs, leurs erreurs, le mal commis.

            Sa naissance est donc bénie ! Sa naissance est le signe de la bienveillance de Dieu pour les hommes ! Sa naissance nous apporte le chemin de la vraie vie et du bonheur auquel nous aspirons !

 

Nous vous invitons à nous rejoindre pour fêter

cette naissance avec nous,

 

le dimanche 24 décembre à 22H, à l’église

Notre Dame de Bonsecours,

Avenue de Strasbourg

Nous serons très heureux de vous y accueillir.

Écrire un commentaire

Optionnel