Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Pierre-Bonsecours

  • ANNONCES du 8 au 11 décembre 2018

    Télécharger le fichier

    Annonces Paroissiales

    Mardi 11 décembre au GEC

           14H30 ou 20H30 : Cours sur l’Apocalypse.

    Mercredi 12 décembre à 20H30: Rencontre sur l’Eucharistie chapitre I de l’Encyclique de St Jean- Paul II. Salle St Vincent de Paul.

    Jeudi 13 décembre

           14H30 salle St Jean- Paul II : Rencontre mensuelle du mouvement chrétien des retraités.

    Samedi 15 décembre

            10H15-11H45 : Rencontre de catéchèse salle St Jean- Paul II.

     

    ATTENTION !! Dimanche 16 décembre Réouverture de l’Eglise St Pierre

           10H45 : Messe

    A l’issu de la célébration  pique – nique puis  rencontre dans les salles paroissiales .

           16H30 : Vêpres à la crypte puis goûter.

     

  • 1er dimanche de l’Avent C

                En cette année liturgique qui s’ouvre, nous commençons la lecture suivie de l’Evangile de St Luc… et nous commençons par la fin ! Nous venons de lire un extrait du discours de Jésus sur la fin des temps. Après une description du siège de Jérusalem par les troupes romaines et des conseils de fuite que els chrétiens ont d’ailleurs parfaitement suivies, Jésus parle de sa Venue dans la Gloire, de son Avènement glorieux, de son Avent (Adventum contracté).

                Le même événement que celui évoqué par Saint Marc dimanche dernier. Même si nous allons comme chaque année liturgique repasser en nos mémoires et revivre tous les mystères du Seigneur, notre conception chrétienne du temps n’est pas cyclique : au contraire elle est directionnelle si je puis dire, tout tendue vers la Venue glorieuse du Seigneur,accomplissement du salut réalisé totalement dans le Christ pascal et encore à venir en l’humanité appelée à devenir son Corps glorieux. Notre cœur, noter esprit est tendu – spirituellement bien sûr, par désir et non psychologiquement – vers cette Venue du Seigneur qui comblera notre attente.

                Toute la liturgie de la messe est marquée par cette attente désirée de la Venue glorieuse de Jésus :nous buvons le « Vin du Royaume » comme dit l’offertoire ; « nous attendons sa venue glorieuse » comme nous le chantons après la consécration ; nous « espérons le bonheur promis et l’Avènement de Jésus Christ notre Sauveur » ainsi que le demande la prière qui suit le Notre Père qui lui-même a exprimé cette prière : « Que ton Règne vienne ! »

                Cette attente joyeuse de la Venue de Jésus dans la Gloire repose  sur sa venue parmi nous, il y a 2000 ans, à Bethléem : Le Fils de Dieu, l’Eternel a assumé une nature humaine en la personne de Jésus de Nazareth, Vrai Dieu et Vrai homme sans mélange ni séparation comme du Chalcédoine. Cette union si intime de Dieu et de l’homme est pour l’éternité. Devenu homme, consubstantiel à nous, Jésus n’a pas cessé d’être Dieu ; glorifié auprès du Père, il demeure avec nous, attendant de nous unir à Lui dans la Gloire pour l’Eternité. Son union éternelle à nous nous assure de sa venue pour que nous soyons toujours avec Lui.

                En attendant, le Seigneur ne cesse de venir dans le secret.

    Il vient dans chaque Eucharistie et il  naît et demeure dans le fond du cœur de chaque croyant. Il demeure dans le Corps des chrétiens unis, - l’Eglise - aujourd’hui sur terre, Présence du Ressuscité au milieu des hommes Il visite secrètement tous les hommes, les sollicite à penser et à faire le bien, « Il éclaire tout homme en venant dans le monde »dit St Jean ; accueilli par les uns, « il leur donne de devenir enfants de Dieu », rejeté par d’autres « et les siens ne l’ont pas reçu » dit le même  St Jean. Mais Dieu en se lasse pas de venir et de frapper à la porte des cœurs.

  • Fin des travaux à Saint Pierre : réouverture....

    ...partielle

    2018-Saint Pierre - 2.jpg

    A première vue, un grand espace est encore condamné !

    2018-Saint Pierre - 3.jpg

    2018-Saint Pierre - 4.jpg

    mais un chemin s'ouvre...

    2018-Saint Pierre - 5.jpg

    où nous rencontrons la Vierge,

    2018-Saint Pierre - 6.jpg

    2018-Saint Pierre - 7.jpg

    Sainte Philomène,

    2018-Saint Pierre - 8.jpg

    2018-Saint Pierre - 9.jpg

    et Saint Pierre qui nous attend :

    2018-Saint Pierre - 12.jpg

    2018-Saint Pierre - 13.jpg

    Des filets protègent nos têtes !

    2018-Saint Pierre - 14.jpg

    2018-Saint Pierre - 15.jpg

    2018-Saint Pierre - 16.jpg

    Un grand espace reste disponible, il sera bientôt occupé par des chaises.

    2018-Saint Pierre - 17.jpg

    le nouveau choeur :

    2018-Saint Pierre - 18.jpg

    l'ambon :

    2018-Saint Pierre - 19.jpg

    2018-Saint Pierre - 20.jpg

    et l'autel qui trouvera sa place ici :

    2018-Saint Pierre - 21.jpg

    2018-Saint Pierre - 22.jpg

    Venez nombreux pour la réouverture.

    Voir le diaporama

     

  • ANNONCES du 1er au 9 décembre 2018

    Télécharger le fichier

    Annonces Paroissiales

    Mardi 4 décembre : 20H00 : Réunion équipe CPM.

    Vendredi 7 décembre 

    20H00 : Veillée et messe de l’immaculée conception.

    ATTENTION ! Pas de messe le matin 9H00 à St Pierre.

    Samedi 8 décembre

    Procession de la St Nicolas à la basilique de St Nicolas de port.

    Prendre la feuille du mois de décembre.

    S’inscrire pour le dimanche 16 décembre !

    Du 23 novembre au 16 décembre MJC République Des forges 13ièmebiennale de l’Icône (exposition)  

  • SERMON DE LA FÊTE DU CHRIST ROI 2018 (année B)

    En cette magnifique fête du Christ Roi, je voudrais contempler avec le Christ tel que l‘Apocalypse nous le montre, nous le fait rencontrer ce matin. Nous sommes devant Lui…

    « À vous, la grâce et la paix, de la part de JÉSUS CHRIST,

                le témoin fidèle : fidèle à la mission confiée par le Père, fidèle sur els routes de Palestine comme sur la Croix

                le premier-né des morts, 
c’est sa victoire sur la mort. La Croix ouvre sur la Résurrection et Jésus est le premier né, le premier mort qui vit en Dieu pour toujours.

                le prince des rois de la terre, c’est son Ascension, c’est-à-dire son exaltation, « tous les rois le serviront » dit le psaume. Et l’ayant reçu, l’ayant accueilli au milieu de nous, assemblée du Christ, nous le louons… avec une très belle doxologie :

     

                À lui qui nous aime,
 au présent… il nous aime aujourd’hui, maintenant comme toujours, infiniment comme un fils de Dieu peut le faire, il nous prend dans son amour divin. C’est le seul endroit du Nouveau Testament où on nous le dit !

                qui nous a délivrés de nos péchés par son sang,
 au passé, c’est fait, le mystère de Pâques est totalement et parfaitement accompli même si ce salut doit gagner tous les cœurs humains. Nous sommes entre le « Déjà là » de la victoire salvifique du Christ et le « Pas encore » de son accomplissement… même si aujourd’hui comme à toute messe, ce Royaume accompli  vient à nous et nous y vivons durant la messe.  

                qui a fait de nous un royaume
et des prêtres pour son Dieu et Père,
 j’y reviendrai un peu plus loin.

                à lui, la gloire et la souveraineté
pour les siècles des siècles. Amen.
  

     

    Puis tout à coup, St Jean tourne nos regards non plus seulement vers le Christ là au milieu de nous mais vers le Christ Glorieux qui vient à la fin de temps ! C’est le même… mais le même dans la Gloire finale ! comme personne ne l’a encore vu !

     

                Voici qu’il vient avec les nuées,
tout œil le verra,« Venir sur les nuées » Daniel nous en a parlé dans la première lecture de ce jour. Daniel parle du « Fils de l’homme », titre que Jésus s’est attribué (110 fois dans les Evangiles), qu’il a aimé et sur lequel il a  été condamné… Et cette venue n’est pas que pour els croyants ; elle est pour tous ! « Tout oeil le verra »

                
ils le verront, ceux qui l’ont transpercé Répétition de cette vision de tous les hommes, eux qui l’ont transpercé par le mal qu’ils ont fait. C’est une prophétie de Zacharie… comme le texte  qui suit et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre.

                
Oui ! Amen !

                Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga,
dit le Seigneur Dieu,
1èreet dernière lettre de l’alphabet grec. Jésus est au commencement et à la fin de        l’histoire : tout vient de Lui tout est pour Lui. Il est le Créateur, le Sauveur, le Récapitulateur de tout à la fin des temps, c’est le même qui crée, sauve, accompagne l’histoire de tout homme, et ressaisit en Lui tout, création matérielle et humaine. Notre cierge pascal porte tous ces titres sur lui-même : croix, clous, alpha et oméga, humble date de l’année, celle de l‘attente de la venue glorieuse.

                Celui qui est, qui était et qui vient,
le Christ s’applique la révélation du Nom de Dieu au Buisson ardent, « Qui est, était et qui VIENT » moins statique, actif, Dieu intervient, vraiment lui-même, dans la vie des hommes, c’est l’incarnation qui est évoquée.

                le Souverain de l’univers. »Le Pantocrator, l’icône que vous avez sans cesse sous le yeux, à l’Est, là où le soleil chaque matin annonce cette venue

    du Seigneur à la fin des temps.

     

    J’ai encore à ajouter une chose : ce Dessein divin si bien montré par St Jean  nous le VIVONS à chaque eucharistie.

    Et je le fais en citant le Pape St Jean Paul II dans l’encyclique que nous allons étudier toute cette année :

    Le Pape écrit au n° 8 :

    « Quand je pense à l'Eucharistie, tout en regardant ma vie de prêtre, d'évêque, de Successeur de Pierre, je me rappelle spontanément les nombreux moments et lieux où il m'a été donné de la célébrer. Je me souviens de l'église paroissiale de Niegowić, où j'ai exercé ma première charge pastorale, de la collégiale Saint-Florian à Cracovie, de la cathédrale du Wawel, de la basilique Saint-Pierre et des nombreuses basiliques et églises de Rome et du monde entier. J'ai pu célébrer la Messe dans des chapelles situées sur des sentiers de montagne, au bord des lacs, sur les rives de la mer; je l'ai célébrée sur des autels bâtis dans les stades, sur les places des villes...

    Ces cadres si divers de mes Célébrations eucharistiques me font fortement ressentir leur caractère universel et pour ainsi dire COSMIQUE.OUI, COSMIQUE !  Car, même lorsqu'elle est célébrée sur un petit autel d'une église de campagne, l'Eucharistie est toujours célébrée, en un sens, sur l'autel du monde.

    Elle est un lien entre le ciel et la terre.

    Elle englobe et elle imprègne toute la création.

    Le Fils de Dieu s'est fait homme pour restituer toute la création, dans un acte suprême de louange, à Celui qui l'a tirée du néant. C'est ainsi que lui, le prêtre souverain et éternel, entrant grâce au sang de sa Croix dans le sanctuaire éternel, restitue toute la création rachetée au Créateur et Père.

    Il le fait par le ministère sacerdotal de l'Église, à la gloire de la Trinité sainte. »

                Qu’est-ce que le « ministère sacerdotal de l’Eglise » ?

                C’est le sacerdoce baptismal que nous avons tous reçu au baptême : St Jean disait : « Jésusa fait de nous un royaume
et des prêtres pour son Dieu et Père. »INCORPORÉ AU CHRIST PAR LE BAPTÊME NOUS SOMMES TOUS INCORPORÉS AU CHRIST PRÊTRE.

                Quand exerçons-nous ce sacerdoce ? Surtout à la messe… à l’offertoire en apportant avec le pain et le vin toute votre vie, vous efforts pour la paix, la vie évangélique, le bien que vous avez reçu d’autres… Et au « Par Lui avec Lui »… où nous nous offrons tous au Père avec le Christ, tout nous-mêmes, corps, esprit, affectivité, volonté, désir …

                On comprend alors la finale du pape Jean Paul II au n° 8 :

    « C'est vraiment là lemysterium fidei (mystère de la foi)qui se réalise dans l'Eucharistie: LE MONDE, SORTI DES MAINS DE DIEU CRÉATEUR, RETOURNE À LUI APRÈS AVOIR ÉTÉ RACHETÉ PAR LE CHRIST. »

  • Réouverture de l'Église Saint Pierre

    " Venez nombreux  au dimanche familial de réouverture de l'église dans la joie de vivre l'eucharistie." On peut s'inscrire en ligne.

    La réouverture de l'église St Pierre aura lieu le dimanche 16 décembre à 10H45.
     

    Télécharger le fichier d'inscription

    Tract 16 déc 2018 b.png

     +   Sauf contrordre de la municipalité (il y en a déjà eu deux...)

  • Charles de Habsbourg-Lorraine, homme de paix.

    beato-carlo-i-d-asburgo-ak.2.jpg

    Je voudrais très rapidement expliquer pourquoi cette icône du Bienheureux Charles de Habsbourg Lorraine a toute sa place dans cette église Notre Dame de Bonsecours aux côtés des prières et vœux des 14 paroisses de Nancy et du vœu fait le 14 septembre 1914, par Général de Castelnau défenseur de Nancy. Mais aussi des prières très nombreuses qui s’élevèrent dans cette église de Bonsecours pour la Paix, l’arrêt de la guerre et dont témoignent dans le cloître de cette église plus de 600 ex votos. Au commencement de la guerre, puis durant la bataille de Verdun puis au cours de l’année 1918 « pour que cesse la guerre »,des milliers de nancéiens sont venus ici pour prier.

    Charles de Habsbourg Lorraine devint empereur le 21 novembre 1916. Sa visite sur le front et la situation des populations civiles, son attachement pour son peuple joint à un sens aigu de son devoir de souverain, lui firent tout de suite une obligation de chercher par tous les moyens à mettre fin à une guerre qui n’avait que trop duré. : « il faut arrêter cette boucherie »avait –il déclaré au retour du front, « il faut tout de suite arrêter cette guerre. »redisait-il en mars 1917.

    Il tenta, vainement, de s’opposer au projet de l’Allemagne d’engager une guerre sous-marine à outrance en disant «   C’est affreux  ! L’Allemagne sous-estime l’Amérique et surestime ses propres forces. Berlin est frappé de cécité et nous précipitera dans l’abîme   ».De même, jugea-t-il insensé l’appui que le quartier général du Kaiser accorda à Lénine en avril 1917, le faisant passer de Suisse en Russie, à seule fin d’y allumer sa révolution.

    Mais dans la pratique l’empereur était dépourvu de moyens de faire pression sur les belligérants… jusqu’au jour où il décida d’ouvrir des discussions secrètes directes avec l’Entente, c’est-à-dire avec la France et l’Angleterre, en vue de conclure la paix, entre soldats et dans l’honneur. Il exauçait ainsi tous les vœux et les 27 entreprises du Pape Benoît XV pour faire arrêter la guerre.

       L’empereur décida d’intervenir par l’entremise de la famille de sa femme, les Bourbon Parme. Après un bon début des négociations secrètes au début de 1917 surtout avec l’Angleterre, tout se heurta au refus des Français, d’Alexandre Ribot chef du gouvernement succédant à Briand en mars 1917; le refus fut relayé ensuite par Clémenceau chef du gouvernement à partir du 12 novembre 1917 qui sur se montrer arrogant et destructeur de l’empire austro-hongrois.

       La guerre de ce fait,  dura encore une grande année. Charles 1erfut contraint à l’exil sans bien, ni aide, à Madère où il mourut de faiblesse, de froid et de faim à 34 ans, le 1eravril 1922 laissant une veuve et huit enfants.

       Cet« ami de la Paix » comme l’appela St Jean Paul II à sa béatification, ce disciple de Christ qui subit comme son maître l’humiliation et le rejet injuste a toute sa place dans notre église et offre son exemple et son intercession à tous les fidèles qui le prieront ici.

    Zitawed.jpg