Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Pierre-Bonsecours - Page 3

  • 31ème dimanche A

             Nous savons que Jésus est un grand observateur de la vie quotidienne… si bien que les paraboles des Evangiles nous présentent avec fidélité tous les éléments de la vie d’un village de Galilée du 1er siècle ! 

             Aujourd’hui, Jésus nous parle des gens de son temps, ceux qu’ils côtoient quotidiennement, en particulier à Jérusalem. Rappelez-vous ! Chaque jour, il est dans le temple et il regarde défiler ses contemporains… et dans la Jérusalem de son temps comme dans une ville de tout temps, ce qui se passe dans la rue est un théâtre ! 

     

    Lire la suite

  • Toussaint 2023

    Introduction : 

     

             La Toussaint commémore la dédicace du Panthéon d’Agrippa, restauré par Sévère Auguste et désormais dédié à Marie reine des Martyrs. Le 13 mai 610 - une date d’origine syrienne où l’on fêtait tous les martyrs -, le Pape Boniface IV, avec l’accord de l’empereur Phocas, va chercher les reliques des martyrs dans la catacombes pour les ramener à Rome au Panthéon sur 28 chars ornés.

             Cette pratique d’une fête de «  tous les saints » se répand dans la chrétienté.
             En 833, Louis le Pieux, à la demande de Grégoire IV et du consentement des évêques de ses états, en fait une fête pour tout l’empire.
             C’est le Pape Grégoire IV (827-844) qui fixa la fête au 1er novembre.
             En Orient, la fête de la Toussaint est fixée au dimanche qui suit la Pentecôte.

     

     

    Lire la suite

  • A la découverte de Blaise Pascal

    Journée de lancement : le samedi 11 novembre 9H30- 18H 

    chez les sœurs de St Charles, 58 rue des Quatre églises.


    Au cours de cette journée, nous ferons connaissance avec Blaise Pascal : film et courts exposés pour mieux comprendre le « savant mystique »: La vie de Pascal (P. Jacques Bombardier) Pascal brillant savant (Mme Dominique Dubaux) et Pascal et Port Royal (M Gérard Minissel) 9H3O laudes, repas de midi en pique-nique, 17h messe du jour avec vêpres intégrées. 

    Télécharger le fichier d'inscription 

  • 30ème dimanche A

    Nous connaissons bien cette réponse de Jésus qui lie deux versets de l’Ancien testament : « « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. ». L’originalité de la réponse de Jésus est de lier – parce que semblables – l’amour de Dieu, l’amour du prochain et l’amour de soi. 

     

    Lire la suite

  • 29ème dimanche A

    Voilà un nouveau piège tendu au Christ pour le prendre en faute. Car la question n’est pas anodine et elle peut mettre Jésus en porte à faux. Mais peut-on prendre en faute la Vérité ? 

    Ainsi les pharisiens, qui, à l’époque du Christ supportaient les romains comme un mal inévitable s’allient aux Hérodiens qui eux tiennent à la restauration d’Hérode sur toute la Palestine pour poser à Jésus une question piège qui a trait à la Loi juive : selon le « chemin de Dieu »… « Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? ». La question est habile, le piège est tendu...

     

     

    Lire la suite

  • 28ème dimanche A

    A chaque messe nous sommes invités : « Heureux les invités au festin des noces de l’Agneau ! » Eh bien justement ! L’Evangile d’aujourd’hui en parle ! Mais quel est donc ce vêtement de noces à revêtir ?
    Il faut avouer que cette parabole contient bien des surprises : 

    - Un Roi marie son Fils... nous savons depuis longtemps que la venue de Jésus parmi les hommes est comprise par Jésus – à la suite de l’Ancien Testament - comme une noce. A ceux qui le critiquent de ne pas jeûner, Jésus répond : « les invités peuvent- ils jeûner quand l’Epoux est avec eux ? » 

     

    Lire la suite

  • L’hymne de l’épitre aux Philippiens

             Nous venons d’entendre retentir l’hymne admirable que saint Paul a écrite dans la Lettre aux Philippiens (2, 6-11).

             Le texte comprend un double mouvement: descendant et ascendant. 

             Dans le premier mouvement descendant, le Christ Jésus se différencie d’Adam : il ne cherche pas à conquérir ou à garder le rang qui l’égalait à Dieu. Le verbe employé par St Paul est « harpagon » c’est-à-dire mot à mot « considérer comme une proie à ravir ». C’est le mot qu’a choisi Molière pour nommer son avare « Harpagon ». Il avait des lettres bibliques !

     

    Lire la suite

  • 25ème dimanche A

             Ce n’est pas dans son village de Nazareth que Jésus a pu voir une scène comme celle racontée dans l’Evangile de ce jour. C’est dans la grande plaine d’Yzréel qui va jusqu’à la mer méditerranée : là sont implantées de grandes exploitations qui vivent grâce au travail journalier de ceux qui se font embaucher.

             Si l’on veut comprendre cette parabole, il convient de bien saisir le contexte… que la lecture de l’Ecriture par petits morceaux ne permet pas ! Jésus aujourd’hui ne nous donne une nouvelle loi de doctrine sociale.

     

    Lire la suite

  • 24 ème dimanche A

    Voilà une fête bien étrange qui nous est donnée de célébrer aujourd’hui. En effet, comment peut-on glorifier une croix ? La croix qui est un instrument de torture inventé par les hommes pour faire souffrir et pour faire mourir. En plus, la plupart d’entre nous ose arborer une croix, quelquefois par dévotion d’autres fois parce que c’est simplement la mode. Imagine-t-on les américains se promener avec une chaise électrique autour du cou ? Ou bien certains de nos concitoyens, nostalgiques de la peine de mort avoir une guillotine en pendentif ? Car il faut bien le dire, la croix n’est pas à l’honneur de l’humanité qui l’a inventée. C’est un instrument ignoble destiné à faire mourir à petit feu des hommes et des femmes et qui est toujours utilisé.

    Lire la suite

  • 23 ème dimanche A

             Evangile troublant ! Et pourtant, nous savons bien que cela se produit entre nous, qu’il y a des paroles ou des gestes de la part de frères ou sœurs qui nous étonnent  voire nous scandalisent…

             L’Evangile nous affirme aujourd’hui que ce n’est pas seulement ? d’abord ? les responsables de la communauté qui ont à intervenir pour avertir tel ou tel fidèle de son erreur comme le laisserait penser le prophète Ezéchiel. C’est chaque frère ! Si un frère a péché contre toi. v.15. Le « contre toi » n’est pas dans tous les manuscrits ! 

    Dieu nous a commandé de nous aimer les uns les autres. Il s'agit donc d'aimer le prochain, d'en prendre soin, de ne pas se résoudre à le voir s'empêtrer dans son  péché, dans son erreur …  Que faire ?

     

    Lire la suite

  • Pour l'année 2023-2024

    Le programme de Bonsecours et le programme de l'année 2023-2024 ont été mis à jour.

    Vous pourrez les lire et les télécharger dans la colonne de gauche sous la rubrique PAGES

  • Attention !

    Il n’y aura pas de messe ce soir à St Pierre à 18H.

    Mr le Curé est aux obsèques de Mgr Berthet à St Dié.

  • Annonces pour la semaine du 2 au 10 septembre 2023

    Télécharger le fichier 

     

    ANNONCES

     

    - Bien noter que vendredi 8 sept., fête de la nativité de la Vierge, la messe est célébrée à 18H à Bonsecours comme toutes les fêtes mariales.

    - Samedi 9 février : Notre Dame de Sion, Pèlerinage de Nancy à Sion. La messe est à 11H. autour de notre évêque.

     

    - La rentrée des catéchismes est le samedi 16 sept à 10H30 à l’église.

  • Remerciements

    Chers frères et sœurs, 

             Je tiens à vous remercier très vivement pour tous les messages de sympathie que vous m’avez faits parvenir, de multiples manières, lors de l’agression que j’ai subie.

             J’avais commencé à remercier chacun … mais devant les centaines de messages, j’ai été totalement dépassé !

             Alors que chacun reçoive par ce petit mot mes remerciements les plus chaleureux pour tant de sympathie, de prière et d’encouragement.

     

             Ce week end, vous avez la joie d’accueillir notre évêque pour la célébration de la messe ; je le remercie très fort de sa présence auprès de vous et me réjouis beaucoup – je n’ai pas fait exprès ! - de ce premier contact direct avec notre communauté.

             J’aurai la joie de vous retrouver jeudi pour la messe et l’adoration et bien sûr dimanche prochain.

             Avec encore tous mes remerciements pour votre gentillesse. Ma prière vous accompagne !