UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

6ème du temps année A

L’extrait assez long du discours sur la montagne lu aujourd’hui comme Evangile nous apprend deux choses essentielles :

            - Jésus n’abolit pas la loi, il l’accomplit. C’est à dire il réalise parfaitement ce que Dieu attend d’un homme. Il est le seul à avoir relise parfaitement la Loi. Mails ile sta susi celui qui l’explicite et la mène à la perfection : d’où la relecture radicale du Christ… L’adultère du secret cœur montre jusqu’où le péché doit être extirpé de notre cœur.

            - Mais plus important encore, dans ce discours sur la montagne, Jésus revendique une place et une mission hors du commun. « Vous avez appris qu’il a été dit au Père, … eh bien ! moi je vous dis… » Jésus corrige donc la Torah, la Loi donnée par Dieu lui-même à Moïse sur le mont Sinaï. Il se déclare Dieu. Mais ce faisant, il nous révèle le mystère caché de Dieu. Bien des contemporains de Jésus ont vivement réagi à cette prétention…renforcée par lq pratique du pardon des péchés… et l’affirmation « Le Fils de l’homme est MAITRE même du Sabbat ! »… sans parler de l’appropriation permanente par notre maître de l’expression qui lui vaudra sa condamnation : « Le Fils de l’Homme »[1]. Jésus  nous révèle qui est Dieu.

            - Mais ce qui est dit dans le discours d’aujourd’hui … comme dans les actions évoquées est le message à ceux du dehors… ceux qui ne reçoivent les choses qu’en paraboles, comme une énigme qui suppose pour comprendre de s’engager à la suite de Jésus ! Ce que Jésus dit à ceux du dedans, « ceux de la maison » comme dit St Marc nous le découvrons dans l’Evangile de St Jean dans les chapitres 12 ? 13 ? 14, 15, 16 et 17. Ce sont les enseignements secrets du Christ donnés à ses apôtres Pierre, Jacques et Jean et aux autres apôtres dans la fameuse « grotte des enseignements » sur le haut du Mont des Oliviers, sur laquelle Constantin avait fait édifier une magnifique basilique appelée l’église des disciples. Ce qui fut dit par le Christ aux siens, nous l’entendons comme commentaire approfondissant la révélation d lEvangile lu aujourd’hui : « Le Père et moi nous sommes UN ; Je suis dans le Père et le Père est en moi. Qui m’a vu a vu le Père. L’e Père m’aime car je ne fais rien que ce qu’il me montre ;  Les Paroles que je dis, ne sont pas de moi mais du Père qui m’a  envoyé… L’Esprit que je prierai le Père de vous envoyer … » Comme le dit le verset 18 du Prologue de St Jean : « Dieu, personne ne l’a vu, jamais ; un Unique engendré, Dieu, lui qui est dans le sein du Père, lui, nous l’a fait connaître ou s’en est fait l’interprète » Tous les mots portent ! Et nous portons ce trésor comme disciples chargés d’annoncer au monde les merveilles de Dieu, l’Unique, Communion du Père et du Fils et du Saint Esprit.

         60% des Français se disent chrétiens… mais en même temps, 64% des Français voudraient bien parler de Dieu avec quelqu’un mais ne savent pas à qui s’adresser ! Sans doute parce que nous, nous ne parlons jamais de Dieu… Mais si nous n’en parlons pas, qui le fera ? Entendra-t-on seulement le témoignage de l’Islam ?

 

[1] Voir Daniel 7

Commentaires

  • Oui.parlons de Dieu , de celui qui nous fait vivre avec la même passion que celle du Christ qui parle de son Père ...
    Lançons nous ! Nous n'avons pas le droit de ne pas nous lancer.
    Commençons , même timidement et maladroitement et, l'Esprit Saint qui nous habite fera le reste...
    Et ,cerise sur le gâteau , nous en tirerons bénéfice pour notre propre sainteté si je puis dire, puisque celui qui évangélisé est le premier évangélisé!

Écrire un commentaire

Optionnel