Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Joseph

la Bible « réservoir de surprises. »

     Quand on fréquente régulièrement la Bible, quand on l’habite sous la douce conduite de l’Esprit Saint, on découvre avec étonnement et émerveillement que le texte saint est le texte de toutes les surprises et que Dieu qui donne la Loi si solennellement, est le premier à ne pas l’appliquer et à mettre ses disciples dans la contradiction ou le tracas « des lois contraires ».

     C’est l’aîné qui reçoit l’élection pour la transmettre… c’est pour cela que c’est Juda qui est choisi et non Ruben l’aîné, c’est Jacob qui porte la promesse à Abraham… il est le cadet, ce n’est pas Absalon qui règne mais … Salomon !

     Vous vous souvenez de l’importance capitale de la circoncision donnée à Abraham pour marquer l’appartenance au peuple élu. Eh bien ! Moïse n’a pas fait circoncire son fils ! C’est Cipporah son épouse – une madianite !!! étrangère, haro sur les mariages avec les étrangères dans le Deutéronome ! – C’est Cipporah qui le circoncit ![1]

     Et le mariage de Marie et de Joseph. Quand le mariage est célébré, les époux retournent chez leurs parents pour un an pour n’habiter ensemble qu’à la fin de ce délai.

     Et voilà Marie… enceinte – les relations conjugales étaient interdites pendant cette année – « avant qu’ils n’aient habité ensemble ». Erreur de calendrier de l’Esprit Saint ? Perplexité des deux époux, perplexité du mari qui « s’embelerlificote » entre les lois à appliquer.

     Dieu aime visiblement jouer avec les lois et les situations paradoxales, contradictoires… C’est ce qui a perdu les chefs d’Israël : ils avaient tellement formulé les lois selon lesquelles Dieu devait intervenir que lorsqu’Il s’est incarné, - ce n’était pas prévu - , ils ont refusé le fait, préférant « des réalités plus fidèles à la loi. »

     Le père Philippe Lefèbvre dans le livre qu’il consacre à Joseph en tire une loi capitale pour comprendre la Bible mais aussi pour comprendre ce qui nous arrive parfois dans notre vie de disciple :

     « Une situation contradictoire, paradoxale, est toujours féconde quand elle arrive chez ceux qui cherchent une vérité plus profonde et plus large ».

Texte magnifique, près, règle de vie spirituelle.

Avis magnifiquement illustrée par l’avis donné par l’Ange à Joseph :

« C’est contradictoire mais prend chez toi ton épouse et prends soin de l’enfant en l’adoptant : tu lui donneras son Nom. »

    D’ailleurs un peu plus tard, il faudra partir rapidement en Egypte… où Dieu a interdit de retourner (Nb 14/2-4, Dt 17/16)… et pourtant il est écrit : « D’Egypte, j’ai rappelé mon fils » ! (Os. 11/1) en Mt 2/15.

 

[1] Voir le livre de l’Exode

Écrire un commentaire

Optionnel