UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Divine Liturgie

Célébration de la Divine Liturgie, le 22 Janvier à St Pierre de Nancy

 Fête de Saint Apôtre Timothée et du st martyr Anastase le Perse.

La célébration de l'Eucharistie, mémorial de l'œuvre rédemptrice du Christ et sacrement de sa présence dans l'Eglise, est le centre et le sommet de toute la liturgie chrétienne.

La liturgie romaine a sa place sous le signe de la sobriété et de la simplicité. La liturgie orientale frappe par la longueur et la complexité des cérémonies, mais aussi par l'atmosphère sacrale et solennelle dans laquelle elle se déroule. Caractère sacral qui se concilie d'ailleurs sans difficulté apparente avec un aspect populaire et familier.

En Orient, la liturgie eucharistique est appelée « Sainte et Divine Liturgie » par les Eglises de traditions byzantines. Celle, célébrée communément, est dite de saint Jean Chrysostome.

Aperçu video


Afin de vous permettre de mieux suivre la célébration, voici brièvement résumé le déroulement de cette messe :

1 - La Liturgie commence par la préparation des oblats (on se sert de pain levé). Ce rite complexe et riche de symbolisme s'accomplit « en privé » par le prêtre et (éventuellement) le diacre.

2 - A la fin de la préparation des oblats, c'est toute l'église qui est « préparée » : toute l'église est sanctifiée par un grand encensement.

3 - Peut maintenant commencer la liturgie des catéchumènes. Elle s'ouvre par la grande bénédiction avec l'évangéliaire (Béni soit le règne...) et continue avec la grande litanie de paix, sorte de prière universelle. Suivent ensuite les trois antiennes du jour entrecoupées par de petites litanies. Au milieu, on chante l'hymne « O Fils unique et Verbe de Dieu », véritable Credo.  

Pendant qu'on chante les Béatitudes, on se prépare pour la procession avec l'évangéliaire (Petite Entrée). Puis on chante les tropaires du jour (pièces  poétiques qui sont propres à chaque liturgie).

Suit le chant du Trisagion (Dieu Saint, Dieu Saint et Fort...) Puis la lecture de l'Epître(l'Apôtre), l'Alléluia, l'Evangile et l'homélie.

4 - Commence maintenant la Liturgie des fidèles, précédée encore d'une litanie (litanie instante). Quand l'église est à nouveau encensée, on se prépare pour la procession des oblats (Grande Entrée) au chant de l'hymne des Chérubins.

Une fois les oblats posés sur l'autel, on se prépare au baiser de paix par une litanie d'intercession. On se donne la paix. La paix donnée, on peut réciter le Credo.

A la fin du Credo, nous sommes invités à nous tenir bien et avec crainte ; c'est le dialogue de la préface, le Sanctus, la consécration, et l'élévation.  Après avoir commémoré la Sainte Vierge, les Saints, les vivants et les défunts, on introduit le Notre Père par une nouvelle litanie. Puis vient la fraction du pain et la communion. Après la communion, les prières d'action de grâce, la bénédiction finale et le Renvoi.

5 - Après la cérémonie, on distribue le pain bénit ; c'est le reste du pain qui n'a pas servi pour l'Eucharistie. On le prend pour le donner aux malades ou à ceux qui n'ont pas pu venir à la Liturgie.

divineliturgie2009.jpg

Les commentaires sont fermés.