UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pèlerinage aux sources de la foi dans notre diocèse.

Trente cinq paroissiens de St Pierre se sont rendus en pèlerinage aux sources de la foi dans notre diocèse, à Toul sur le tombeau de St Mansuy premier évêque dans la seconde moitié du 4ème siècle puis à Soulosse au tombeau de St Elophe et à Grand au tombeau de Ste Libaire, deux martyrs sous Julien l’Apostat (362-365). Ces martyres sous Julien l’Apostat et l’arrivée de St Mansuy montrent que l’évangélisation de notre région est plutôt tardive. Ainsi les grandes persécutions précédant la Paix de l’Eglise par Constantin en 313 n’ont pas sévi chez nous.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de chrétiens ! mais ils étaient si peu nombreux  et sans doute très effacés. Le fait que St Mansuy ait édifié son oratoire hors les murs de la ville gallo-romaine de Toul, au futur faubourg St Mansuy, en est une confirmation.

            Cet oratoire fut dédié à St Pierre : cette décision de notre premier évêque donne une orientation toute claire : le lien apostolique de notre Eglise est avec Pierre… tout comme celui de Lyon est avec Jean.

Voici quelques photos de ce pèlerinage avec des temps de prière sur chaque tombeau :

Nouvelle image.jpg

MANSUY : la chapelle en ruines qui fut élevée au dessus de son tombeau. On devine les deux descentes dans la crypte de chaque côté de ce que fut l’autel.

Nouvelle image (1).jpg

Nouvelle image (2).jpg

Sur le tombeau de St Elophe, la très belle église gothique et le magnifique tombeau renaissance de St Elophe, portant sa tête sur son cœur : signe de l’unification de tout son être, l’intelligence (la tête) étant passée dans le cœur !

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

Les reliques de St Elophe rendue par la cathédrale de Cologne qui les avait reçues de St Gérard au Xème siècle, en repentance pour la destruction de la cathédrale de St Dié.

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

L’église St Elophe sur sa colline, pendant que les pèlerins se rendent au lieu du martyre de St Elophe, au bord du Vair, la chapelle Ste Epéotte.

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

A Grand, sanctuaire construit dans els années 70-140 de notre ère, accueillait beaucoup de pèlerins venant se faire soigner auprès de Apollon.

213 Visite de l'empereur Caracalla.

309 : Visite l'empereur Constantin Ier. C'est dans le temple d'Apollon de Granum que Constantin aurait adopté le culte solaire de Sol Invictus, comme le confirment les monnaies qu'il frappe à l'époque, dédiées à SOLI INVICTO.

362 :martyre de saint Élophe et de sainte Libaire sous le règne de l'empereur Julien l'Apostat.

La ville de Grand était équipée d’un magnifique amphithéâtre :

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

Le groupe dans l’amphithéâtre. Puis nous sommes allés voir la magnifique mosaïque d’une des basiliques de la ville sanctuaire.

Non loin de là, à la seconde borne milliaire, Ste Libaire fut martyrisée. Nous nous sommes rendus auprès de la chapelle en réfection pour prier :

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

lorraine,mansuy,elophe,epeotte,gand

Les commentaires sont fermés.