UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Itinéraire spirituel de la Vierge Marie. 11

Descente de la croix.jpg

Descente de la Croix, Giotto, chapelle Srovegni

Nous retrouvons Marie au pied de la Croix, dans l’Evangile de St Jean (19/25) nommée la première, avant Marie de Magdala. Elle est appelée « Femme » comme à Cana et reçoit mission d’accueillir Jean comme son Fils. Pour St Jean, Marie est à côté de Jésus le Nouvel Adam, la nouvelle Mère des vivants (la Nouvelle Eve), elle est la Fille de Sion, le peuple saint personnifié, la Mère du peuple de Dieu.

En revanche, tous les Evangiles sont muets sur une apparition du Christ Ressuscité à sa mère. Nous ne voyons réapparaître Marie qu’après l’Ascension, au milieu de la communauté des disciples qui attend la venue de l’Esprit Saint et qui le reçoit à la Pentecôte. Marie est au cœur de l’Eglise naissante, comme un lien entre « la famille naturelle » et « la famille des disciples, la famille née de la Parole et de la Foi ». (Actes des Apôtres 1 et 2)

A un moment inconnu, Jean et Marie que l’Apôtre avait pris chez lui après la mort du Christ, se déplacèrent à Ephèse où la tradition rapporte la dormition de Marie. Le récit très long, très riche et très symbolique de cet événement est contenu dans un apocryphe – d’origine judéo-chrétienne de Jérusalem - très connu et très répandu dans l’Eglise dès la fin du IIème siècle : la Dormition de Marie.[1]



[1] Voir analyse et citations dans Manns Heureuse … p. 165 à 179.

Les commentaires sont fermés.