UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jeudi, deuxième semaine de carême

jeudi.jpg

« Le cœur de l’homme est compliqué et malade. Qui peut le connaître ? »  C’est avec cette question que Jérémie conclut le texte de la 1ère lecture de ce jour. Qui dira le contraire ? Nous savons notre cœur compliqué, parfois même retors, capable de duplicité, de fausseté, de duperie… Nous avons du mal à connaître les véritables motivations qui nous font agir. Nous nous donnons de bonnes raisons… mais par en dessous notre cœur cherche le pouvoir, la vengeance, l’intrigue… Nous nous mentons à nous-mêmes. Seul Dieu nous connaît… il rend à chacun selon l’intention réelle de ses actes… il peut aussi guérir et sauver, « unifier le cœur » dans l’unique désir de servir Dieu. Prions que le Seigneur purifie et unifie notre cœur et nos intentions

Les commentaires sont fermés.