UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nous rendre présents à la présence de Dieu...

Billet spirituel 31

Sur l’Evangile de dimanche, le Semeur.

MILLET.jpg

            Sous ses dehors bucoliques et paisibles, l’Evangile de ce dimanche est un rappel à l’ordre rude de la part du Seigneur Jésus. La mauvaise terre… c’est que « regardant, ils ne voient pas, entendant ils n’écoutent pas… ce peuple a le cœur alourdi… ils ne veulent pas voir, ils ne veulent pas entendre sinon je les aurais guéris. » (d’après Isaïe cité par le Christ)

            A mon tour de raconter une parabole : il y a quelques années, j’assistais à un concert promenade à la cathédrale de Nancy. Nous étions arrêtés devant un magnifique tableau qu’un guide fort compétent nous présentait avec détails mais aussi ferveur. Derrière moi, dans mon dos, trois bonnes amies qui papotaient sans arrêt… sur la manière la plus facile de cuire des pommes de terre sans qu’elles attachent. Voilà que la présentation cesse… on commence à écouter de l’orgue… une de mes amies me tape sur l’épaule : « Qu’est-ce qu’il a dit ? » Je lui réponds : « tu n’avais qu’à écouter au lieu de parler d’autre chose ».

            Voilà ce que le Seigneur veut nous faire découvrir : nous ne sommes pas présents au présent, à ce que nous vivons dans l’instant. Nous sommes ailleurs, distraits de pensées inutiles, dans le passé ou le futur… en tout cas, pas dans le présent où Dieu est, nous parle, nous attend et nous comble ! Alors nous sommes  des gens d’un moment… on écoute l’Evangile et puis on pense à autre chose, des gens de peu de profondeur, la Parole n’a pas le temps d’entrer en nous que nous sommes déjà partis ailleurs, des gens étouffés par les ronces de toutes ces pensées inutiles et fatigantes, tueuses de la Parole… Le Seigneur souhaite que nous apprenions à contrôler nos pensées, à nous forcer à être attentifs à ce qui se passe dans le présent, dans la rencontre où je suis, dans l’écoute de la Parole de Dieu, dans l’attention sérieuse à la personne qui me parle…  en évitant les distractions mais aussi les réactions d’humeur à fleur de peau qui nous empêchent d’écouter jusqu’au bout quelqu’un ou même le Seigneur ! Dans la grâce, à force d’exercices d’attention, chacun peut progresser … dans la vie intérieure, dans la vie d’intimité avec le Seigneur. C’est à ce prix.

Commentaires

  • Comme cela est VRAI !!!Nous avons TOUS du travail...côté relationnel.
    Pour le Seigneur,nous-même et le prochain.

    ALORS!commençons...

Les commentaires sont fermés.