UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Apprendre à vivre chrétiennement

Billet spirituel                                                                                                                            Ephésiens 4/1-5

bg-offrir.jpg

     Après la présentation du dessein de Dieu  (il y a 15 jours) et la contemplation de l’accomplissement (dimanche dernier), St Paul dans l’épître d’aujourd’hui invite ses lecteurs à montrer la nouveauté de leur vie dans le Christ, non pas avec des mots ou des sentiments mais dans les actes. Paul reste fidèle au judaïsme : la réponse à Dieu se manifeste dans les actes que l’on fait pour accomplir ce que Dieu demande. Les éphésiens à qui l’apôtre s’adresse, petit noyau de communauté dans une grande ville de 200 000 habitants, a besoin d’apprendre comment on vit chrétiennement. Ils ont reçu l’Evangile… mais qui n’est pas encore écrit dans les Evangiles, ils ont été formés par l’apôtre Paul pendant quelques mois, … et les voilà lancés ! On comprend que Paul, sans orgueil, puisse leur dire  à eux qui cherchent comment vivre en chrétien concrètement: « imitez moi, moi j’imite le Christ. » C’est pourquoi dans les épitres, il explique souvent comment il fait, en détail, pour aider ses lecteurs et fidèles.

Aujourd’hui dans le texte Paul insiste sur quelques points seulement :

-  dans un monde orgueilleux comment le monde romain, fier de sa réussite et de ses conquêtes, orgueilleux de sa culture, il appelle les disciples à l’humilité.

-       Dans un monde dur et violent, où la vie humaine compte peu et où les répressions sont violentes et sans proportion, ils les appellent à la douceur. Et nous percevons bien qui est le modèle : « Venez à moi vous tous car je suis doux et humble de cœur » disait Jésus.

-       Plus modestement, il les appelle à « se supporter les uns les autres »… et à tout faire pour garder l’unité. L’unité de la communauté chrétienne – déjà menacée – ne se fait pas toute seule !! IL faut que chaque disciple la veuille et la garde.

Bel examen de conscience pour nous aussi ! Humilité… au milieu des mondanités et des désirs de gloire de toutes sortes… douceur y compris vis à vis de nos frères ! Apprendre à se supporter dans la communauté, dans les familles, les groupes au lieu de s’exclure… Garder l’unité nous qui aimons tant les divisions qui se subdivisent à l’infini… Moi je suis pour Paul ; moi pour Pierre  Si nous sommes devenus créatures nouvelles, il faut que cela se voit !

   Alors en avant pour les efforts afin de traduire dans nos vies cette nouveauté… au moment où le mode de vie inspiré du christianisme s’efface dans la société française qui, du moins pour certains, le refuse. L’écart va se creuser et nous devons apprendre à gérer notre différence, à l’aimer et à l’assumer courageusement…pour ne pas forcément vivre comme tout le monde dans tous les domaines.

     Enfin, dernier point, que m’inspirent Evangile et première lecture. Dans les deux cas, les dons apportés ne suffisent pas pour nourrir le peuple affamé. Mais réalisés sous la parole du prophète ou passés dans les mains du Christ, les pauvres dons en fait, suffisent largement à tous ! De même pour nos efforts : il sont trop petits, trop fragiles… mais offerts au Christ et passés dans ses mains, ils produiront par la grâce - «  qui opère avec grande puissance » comme dit la prière d’aujourd’hui sur les offrandes – de bons fruits de sainteté en « sanctifiant notre vie de tous les jours » comme dit encore l’oraison.

Les commentaires sont fermés.