UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du Carême à Pâques

Avec mes voeux de bon et saint carême pour tous les paroissiens et lecteurs du blog de la paroisse St Pierre, je vous envoie cette présentation unifiée des évangiles du carême que nous lirons dans l'année A car nous accompagnons vers son baptême une catéchumène de la paroisse qui a été appelée hier, premier dimanche de carême, au baptême par notre évêque avec 15 autres personnes du diocèse. Priez le Seigneur pour elle et pour toute notre communauté qui l'accueille avec joie.    P Jacques Bombardier

Le Carême

     Un chemin vers Pâques pour redonner la première place au Christ dans notre vie. Il n’aurait pas dû la perdre… mais de petite négligence en petite négligence, nous nous sommes éloignés de lui sans nous en rendre compte tout à fait ! C’est le moment de reprendre notre vie en mains …

Et pour cela de contempler le Christ. Voici donc 40 jours en suivant le Christ !

 

1er dimanche : Jésus, l’homme humble

     Jésus est au désert pendant 40 jours dans le jeûne et la prière. Il y subit 3 tentations majeures : la tentation de la nourriture, du pouvoir jusqu’à tenter Dieu et d’une manière triomphale d’être le Messie. Jésus est vainqueur par la Parole de Dieu … En lui, nous recevons le pouvoir de vaincre la tentation.

 

2ème dimanche : Jésus, le Dieu Homme

     Jésus est sur le mont Thabor avec Pierre, Jacques et Jean. Il est transfiguré… c’est-à-dire, il laisse apparaître dans son corps sa divinité. Les 3 apôtres voient Jésus dans sa réalité profonde de Dieu et homme, la divinité étant habituellement voilée sous l’humanité. Les apôtres voient ce que nous sommes tous appelés à devenir dans la Résurrection finale.

 

3ème dimanche : Jésus le Messie

     Jésus est en Samarie, au bord d’un puits. Il y rencontre une samaritaine, curieuse, un peu goyeuse, intriguée, de mœurs légères. Jésus parle avec elle après lui avoir demandé de l’eau. Il lui apprend Le Don de Dieu : l’Eau Vive de l’Esprit Saint qui sera donnée à chaque disciple et qui jaillira en lui comme une source vive. Cette Eau Vive, c’est le Messie Jésus qui la donne. La femme est bouleversée, appelle les habitants du village : Jésus reste deux jours chez eux !

Prière spécifique pour les catéchumènes

 

 4ème dimanche : Jésus guérit l’aveugle né

     Jésus est à Jérusalem, dans le Temple avec apôtres et disciples. Jésus guérit un aveugle-né en faisant de la boue avec sa salive – comme Dieu avait fait dans la genèse en modelant l’homme avec de la boue. Puis il ‘envoie se laver à la piscine de Siloë, une longue marche ! L’homme est guéri et dans les différentes rencontres avec le Christ, il progresse tant dans la foi qu’à la fin, il déclare sa foi au Christ et se prosterne devant lui ! Il a acquis aussi beaucoup de liberté face aux autorités juives qui refusent de croire et l’excluent du Temple. Jésus nous guérit de notre cécité spirituelle pour voir et contempler son Mystère et proclamer notre foi. Il est aussi celui qui nous donne la liberté face au regard des autres.

Prière spécifique pour les catéchumènes

 

5ème dimanche : Jésus ressuscite Lazare.

     Jésus est à Béthanie, à côté de Jérusalem, là où il allait très souvent quand il était dans la ville Sainte. Son ami Lazare est mort. Ses deux sœurs, Marthe et Marie amies intimes de Jésus, l’ont prévenu. Il est arrivé après la mort de Lazare. Jésus dialogue avec les deux femmes, les accompagne au tombeau, pleure avec elles puis annonce qu’il est lui-même la Résurrection. Et pour assurer sa Parole, il réanime Lazare et le fait sortir du tombeau !! « Lazare, viens dehors ! et le mort sortit ». Jésus est venu pour délivrer les hommes de la mort et les conduire à la Résurrection dont le baptême est la première expérience.

Prière spécifique pour les catéchumènes

 

6ème dimanche : Jésus entre à Jérusalem, la foule le reconnait comme Messie. Dimanche dit des Rameaux 

     Jésus entre à Jérusalem monté sur un âne, monture royale, et la foule l’acclame avec des branchages, des manteaux sur le sol et des chants messianiques. Ensuite, on lit l’Evangile de la Passion. C’est dans la mort et la résurrection de Jésus que se situe le cœur de la foi chrétienne et de la foi au Messie Jésus.

 

Jeudi Saint

     Nous prenons avec Jésus son dernier repas avec ses apôtres et disciples. Nous célébrons l’Eucharistie qu’il a célébrée pour la première fois ce soir-là. Nous goûtons une unité intime unique, chacun avec Jésus et une unité unique entre nous qui communions à lui : nous devenons ensemble son Corps ecclésial.`

      

Vendredi Saint 

     Nous vivons heure par heure avec Jésus. Nous le suivons dans sa Passion, nous nous approchons de la Croix pour la vénérer et nous communions pour être un avec Lui.

 

Samedi saint

     Le jour est sans célébration. Le Christ est mort : son âme est aux Enfers avec les morts pour les sauver, son corps est au tombeau et la terre est silencieuse après le drame du Vendredi. La divinité du Seigneur est toujours unie au corps et à l’âme de la nature humaine de Jésus.

Le catéchumène reçoit l’onction de catéchumènes.

     Dans la nuit, l’Eglise fête la Résurrection du Seigneur, d’abord autour d’un feu et du Cierge Pascal, colonne de cire qui brûle dans la nuit comme le Ressuscité ou la colonne de nuée du désert. On lit les Ecritures jusqu’à l’annonce de la Résurrection. On bénit l’eau des baptêmes, on célèbre les baptêmes, la communauté renouvelle sa foi et célèbre l’eucharistie. C’est la joie de Pâques.

 

Les commentaires sont fermés.