UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méditation pour la fête du Saint Sacrement

L'ADORATION

Le soir du Jeudi Saint, nous vivons grâce à la liturgie, la première institution de l'Eucharistie au cours du repas pascal du Seigneur. Nous sommes à quelques heures de sa Passion et de sa Résurrection...L'institution de l'Eucharistie nous met devant le Christ Pascal, nous rend présent le Christ Pascal.

                Au jour de la Fête Dieu, l'Eglise veut nous éduquer à l'ADORATION. Certes, l'Eucharistie est célébrée pour rendre présent le Christ de Pâques et pour communier à Lui. Mais la Fête Dieu nous rappelle la NECESSITE de l'ADORATION du CHRIST PRESENT comme attitude fondamentale de l'âme croyante qui va communier.

                De nombreux moments de la messe sont faits pour nous introduire à l'ADORATION.

IMG_1141.JPGEn entrant dans l'église, adoration intérieure

 Kyrie : ce n'est pas à proprement parlé un acte pénitentiel. C'est une adoration, c'est l'effroi sacré : nous sommes devant Dieu ! C'est la confusion d'un pécheur devant la sainteté de Dieu. « Eloigne-toi de moi qui suis un homme pécheur » dit Pierre à Jésus.

Gloria : « Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons, nous te rendons grâce pour ton immense gloire »... Joie et profonde adoration de Dieu d'abord uniquement parce qu'il est Dieu...Union à l'adoration des anges telle qu'elle apparaît dans l'apparition aux bergers à Noël. Le texte du Gloria prolonge, explicite l'adoration Seulement après, dans le texte, vient l'action de grâce pour l'histoire du salut. Mais le chant exprime d'abord une adoration gratuite de Dieu.

Sanctus : union à l'adoration permanente des anges révélée à Isaïe dans le Temple de Jérusalem. Adoration de la majesté divine, « sainte » c'est-à-dire « séparée », le Tout Autre, l'Eternel, le Dieu Transcendant....

Consécration : deux fois, adoration profonde du Christ présent sur l'autel dans l'hostie et le vin consacrés. A genoux - normalement ou très profondément inclinés - et génuflexion du prêtre.

Cette attitude d'adoration silencieuse se poursuit durant toute la prière eucharistique.

La doxologie du « Par Lui, avec Lui en en Lui.. » est certes une offrande du Christ à Dieu son Père mais c'est aussi un acte d'adoration parfaite, celle du Christ à laquelle nous nous unissons : «  A Toi Dieu le Père tout puissant, Tout honneur et toute Gloire pour les siècles  

« Seigneur je ne suis pas digne » nouvelle expression de l'effroi sacré devant la majesté divine qu'on va recevoir dans la communion !

La communion : Adoration de l'eucharistie avant de communier (génuflexion ou inclinaison profonde demandées) et action de grâce/adoration ensuite.

adoration.jpg
Adoration du jeudi soir à Bonsecours

Les commentaires sont fermés.