UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A propos de la soirée du 15 mai 2010

consacrée à la Bienheureuse Alix le Clerc...

CIMG3775.jpg

Pour les « curieux »...

Devant une église bien pleine et une cinquantaine de Sœurs venues de la Mittel Europa (Allemagne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, Serbie, Croatie) et du Nouveau Monde (Canada et Etats Unis)  a eu lieu samedi 15 mai la première des « heures musicales de Bonsecours », consacrée à la lecture d'un texte de la Bienheureuse Alix Le Clerc (1576-1622) où elle relate, pour son confesseur, son itinéraire spirituel et sa vocation spécifique de fondatrice d'une congrégation vouée à l'enseignement des enfants.

Cette lecture - faite par Soeur Florence, Soeur de Notre dame et donc fille spirituelle de Mère Alix - fut intériorisée par des airs composés sur des textes de Mère Alix et des commentaires à l'orgue par Maximilien Fremiot notre organiste. Mathilde Grosjean et Pierre Grasser chantaient ces airs tandis que l'assemblée reprenait  d'un seul coeur des chorals qui éclairaient le texte d'Alix Le clerc. La Parole de Dieu proclamée par Gérard Charrier donnait le sens profond de ce chemin spirituel de cette femme exceptionnelle.

22 « Après que nous eûmes demeuré quelque temps à Mattaincourt, mon père fut persuadé par des personnes d'autorité ; aussi pour éviter la moquerie et calomnie que le monde faisait de notre nouvelle façon de vivre, ... il résolut de me retirer d'avec nos sœurs pour m'envoyer à Verdun au couvent de Sainte Claire.

Monsieur notre Bon Père me dit qu'il fallait obéir : ce qui me donna beaucoup de peine.

Et cette nuit, étant en prière pour ce sujet, ...tout à coup je fus saisie d'une crainte et tremblement ; étant extraite de mes sens, il me semblait qu'un de nos sœurs, ou plutôt la Sainte Vierge en cette forme, me donna le petit Jésus entre mes bras et me fut dit que je persévérasse en ma première vocation et que je n'eusse point de crainte, qu'il serait mon espérance. Mon esprit se consola fort tenant cet enfant.

23 Une autre fois, la veille de la Purification de Notre Dame, Notre Dame se présenta à moi tenant son petit fils lequel elle me donna disant que je le nourrisse jusqu'à ce qu'il serait grand.

Alix1_modifié.jpgEt mon esprit fut alors fort humilié et porté à des choses bien hautes de la connaissance de Dieu. Je ne saurais rien dire de tout cela sinon que Dieu est un pur esprit et que je n'avais connaissance que d'un petit brin de sa grandeur et perfection, entendant quelque chose de la Sainte Trinité... Cette grandeur m'est toujours demeurée comme imprimée en l'esprit et cette pureté... laquelle me pousse à désirer celle de mon âme et à avoir grande compassion des âmes  qui se soulèvent contre la volonté d'icelle ; je voudrais endurer et donne ma vie plusieurs fois afin qu'elles retournassent en leur première origine. »

            Extraits de la Relatio de la Bienheureuse Alix le Clerc

On notera comment Dieu agit avec cette jeune femme : don de l'enfant Jésus pour confirmer un appel, entrée de cette jeune fondatrice dans l'intimité divine dont elle ne sait rien dire comme naguère St Paul mais ensuite passion pour la pureté de son âme et compassion infinie pour celles qui ne le sont plus et doivent le redevenir. Consolation, intimité durable, appel à la perfection, charité et compassion pour le prochain.

Les commentaires sont fermés.