UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méditation du jeudi de la 5ème semaine de Carême

La méditation est faite à partir des lectures du dimanche

Duccio di Buoninsegna Maesta-Le Christ avertissant les Douze Sienne.jpg

Et puis éclate le désarroi de Jésus, son bouleversement intérieur ... comme son agonie (= étymologiquement combat). Et Jésus dans sa prière, avec la confiance d’un enfant, libère son cœur devant Dieu ! Il dit ce qu’il ressent intérieurement, il dit la volonté humaine qui crie à Dieu de le délivrer de cette Heure… et sa reprise immédiate, sans un instant d’opposition, dans l’union de la volonté humaine et de la volonté divine de Jésus. C’est l’équivalent en St Jean de l’agonie de Gethsémani des synoptiques que Jean ne raconte pas. La volonté humaine frémit sous le choc de la vision de l’heure !  Jésus ne joue pas au héros sans peur et sans reproche mais calmement, au milieu même du trouble de la liberté humaine, il manifeste son obéissance au Père et sa volonté unie à la sienne.

Contemplons le cœur de Jésus qui nous est montré, compatissons à sa douleur, osons dire devant Dieu comment est notre cœur sans jouer au héros, sachons avec humilité et calme conduite notre volonté humaine à vouloir ce que Dieu veut.

Les commentaires sont fermés.