UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'appel des disciples

Billet spirituel 17

En écho à l’Evangile du 3è dimanche dans l’année A

Appel.jpg

           L’arrestation de Jean Baptiste est comme un signe attendu par Jésus pour commencer sa mission : il s’y prépare depuis un certain temps en ayant quitté la Galilée, en ayant reçu le baptême de Jean et séjourné au désert.

            Et le premier acte est de quitter Nazareth qui il faut bien le dire est un « trou » à l’écart- pour habiter une ville. Jésus avait le choix : tout près de Nazareth, la belle ville de Séphoris le grand marché ancienne capitale de la Galilée détrônée par Tibériade , la belle ville en construction au bord du lac. Jésus choisit Capharnaüm, petite ville au bord du lac, mais grand carrefour commercial international. Lieu magnifique aux dires des géographes de l’époque qui vantent le cadre de cette petite cité. Jésus choisit un carrefour de routes commerciales : celle qui vient d’Egypte, - c’est la Route de la Mer dont parle Isaïe - remonte le long de la mer méditerranée, franchit la chaine montagneuse du Carmel à Meggido et par les gorges de l’Arbel, tombe sur Capharnaüm avant de repartir vers l’Arabie et l’Inde… ou celle qui vient d’Arabie, passe par Capharnaüm avant de se prolonger par la Syrie et la Turquie actuelle. La Parole du Christ va retentir dans une ville où passent les caravanes et les marchands de toute la Méditerranée : dans les fouilles de Capharnaüm, on  a retrouvé des monnaies de partout. St Matthieu relit ce choix de Jésus à travers une prophétie d’Isaïe : le pays des tribus du Nord de Néphtali et Zabulon , méprisées et un instant humiliés par Dieu, sont soudain illuminés par une grande Lumière – le Christ - et une Grande gloire – ils verront la résurrection. C’est le pays du « Carrefour des nations » : d’emblée la mission de Jésus vise le monde !

            Et d’emblée, Jésus commence à constituer une « équipe ». Deux fois deux frères ! comme, plus tard, il enverra ses disciples en mission,  deux par deux. Les deux premiers – Pierre et André – sont des petits pécheurs qui vivent six mois de leur pêche et six mois de leur vie d’agriculteurs tandis que les deux autres frères – Jacques et Jean - travaillent avec leur père et nous dit St marc leurs ouvriers. Le poisson est abondant et traité dans le port de Tibériade par salaison dans la saumure ou séchage. On mange du poison du lac et des agrumes de Capharnaüm dans tout l’Empire et même sur la table de l’empereur.

            Jésus les appelle sobrement mais d’une manière directe : « Toi, derrière moi ! » C’est le tempérament du Christ ! Direct et sans fard… pour nous aussi ! Et Matthieu qui passe sous silence ce que Jean nous raconte des premières rencontres avec le Christ veut nous faire admirer la promptitude et l’enthousiasme de leur réponse : « aussitôt ils le suivirent. » C’est comme cela qu’on doit répondre au Christ quand il demande quelque chose !

Les commentaires sont fermés.