UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

royaume de dieu

  • Le Royaume de Dieu 2

                L'Evangile du Christ Roi nous enseigne profondément sur le Royaume de Dieu que le Christ est venu créer et inaugurer. Sa réponse à Pilate - « es-tu le Roi des Juifs ? » - montre que la réalité terrestre de la royauté ne peut pas exprimer ce que Jésus est venu faire : « Mon Royaume n'est pas de ce monde ».

                Jésus tente d'expliquer à Pilate la royauté spirituelle de Dieu. Il a déjà dit : « Le royaume de Dieu est au milieu de vous »... ne le cherchez pas là ou ailleurs. ... Il est en vous. Dieu règne par le cœur qui se laisse gagner par l'amour de Dieu. L'intelligence, l'affectivité, la volonté, les pensées, le corps...Dieu y règne petit à petit, sans forcer, par don mutuel...Et Dieu devient le centre de l'homme, son trésor. Et si Dieu règne sur son peuple, c'est parce qu'il règne « cœur par cœur » dans son peuple et non par la contrainte ou la loi extérieure. Ce Royaume n'est pas de ce monde, il est de l'intérieur.

    Christ roi.jpg            Comme Pilate, le païen, ne peut atteindre cette pensée - « Donc tu es Roi », Jésus reprend : « C'est toi qui le dit » ; jamais Jésus ne prend à son compte ce titre humain comme le titre de Messie d'ailleurs. Mais Jésus avec patience poursuit : « je suis venu pour rendre témoignage à la Vérité. Celui qui cherche la Vérité entend ma voix. » Cette manière de dire peut toucher un païen... mais elle ne trouve chez Pilate que le scepticisme : « qu'est-ce que la vérité ? »

                Alors si Jésus est Roi d'un Royaume qui n'est pas de ce monde on peut entendre tous les titres qui lui sont donnés par la liturgie aujourd'hui : Fils de l'homme venant sur les nuées du Ciel, à qui sont données domination éternelle, gloire et royauté qui ne sera pas détruite. Voici pour Daniel. Dans l'Apocalypse, le témoin fidèle à la vérité, Premier-Né d'entre les morts, vainqueur pour l'homme du péché et de la mort et rénovateur de l'homme et de la création, Souverain des rois de la terre, A lui gloire et puissance, l'Alpha et l'Omega, maître du temps et de l'histoire, Celui qui est, qui était et qui vient (révélation du Buisson Ardent) l'Eternel,  le Tout Puissant. Voilà pour l'Apocalypse.

                Mais l'Evangile nous rappelle une chose capitale : Ce Roi si majestueux, si extraordinaire, si divin...il est Fils de David - un homme donc - (verset de l'Evangile) et c'est le Roi humilié devant Pilate, Celui qui va être flagellé et crucifié, le Tout Puissant totalement Impuissant, Celui qui règne sans forcer, Celui qui règne en conquérant le cœur de l'homme par son amour.

  • Le Royaume de Dieu 1

    A propos du sermon du dimanche 17-18 octobre 2009. Certains ont demandé de pouvoir reprendre l'enseignement donné. Voici la trame de ce sermon.

    • Rosaire.jpgPour les apôtres Jacques et Jean qui demandent à Jésus les premières places dans le Royaume ou «quand Jésus viendra dans son royaume de gloire» et pour les Douze qui les critiquent, un point commun: comme tous les juifs de leur époque, ils pensent que le royaume de Dieu est un royaume qui se manifestera sur cette terre, dans le cadre de l'histoire humaine. Dieu va chasser les Romains, rétablir la royauté en Israël, construire le «Grand Israël» et le cœur des Israélites reviendra vers le Seigneur dans la fidélité au culte et à la Loi. Tout est sur cette terre, dans le cadre de notre histoire humaine.

     

    • Pour Jésus, évidemment, rien de tout cela! Son « Royaume n'est pas de ce monde », il est « au milieu de nous » intérieur à nous-même. Il vient de Dieu, il est connaissance de Dieu, amour de Dieu, union à Dieu. Le Royaume, c'est Dieu qui vit en nous et nous qui sommes en Dieu. C'est tout notre être envahi par Dieu et transformé en Lui. Le Royaume c'est tous les disciples unis en Dieu les uns aux autres, ne formant plus qu'un  seul Corps. Ce Royaume vient en Jésus et on attend sa venue dans la Gloire pour la fin des temps. OU plutôt le fin des temps, c'est la venue glorieuse du Royaume.
    beatus-san-pedro-carde%F1a-septieme-ange.jpg
    • Les premiers Chrétiens vivaient dans l'attente de cette venue. Parfois même de façon trop fiévreuse au point que Paul les dispute et les encourage à travailler et à vivre normalement. Puis comme cette venue ne s'est pas faite, peu à peu, les Chrétiens se sont dit: le royaume c'est pour la fin des temps, ce n'est pas pour maintenant.
    • y1pJp_srogMCKJRUuBkAUL_UW_tCT0kEa8ivjXMT6NZRJBfJH9mv_LPJoxdTdq30utfUChiurzBUSzuGrjDLlP_Fw.jpgDu coup, l'attente de ce Royaume s'est estompée... elle a même disparu si ce n'est par la prière dite machinalement le dimanche à la messe «nous attendons ta venue dans la Gloire» ou la demande du Notre Père «que ton règne vienne».Attendez-vous vraiment le Royaume de Dieu? Avec impatience? Joie?.... L'infidélité à la pensée du Christ est complète. Et la foi chrétienne n'est plus une attente «du monde qui vient» mais une tranquille vie dans ce monde.
    • Du coup la messe a cessé d'être le SACREMENT DU ROYAUME. A l'Eucharistie, Dieu vient vers nous et nous allons vers Lui. Le Royaume de Dieu (c'est-à-dire la Vie avec Dieu, l'Union avec Lui, la Vie en Lui) vient à nous et nous l'accueillons et nous en vivons, AUJOURDHUI, MAINTENANT, en ATTENDANT son ACCOMPLISSEMENT dans le monde à venir. A l'Eucharistie, le Royaume est au milieu de nous et fait de nous un seul peuple. «L'Esprit et l'Epouse (= l'Eglise) disent «Viens!» Que ce monde passe, que vienne ta grâce et Tu seras Tout en tous». Voilà ce que nous allons chanter dans le temps de l'Avent! Ce sont les dernières lignes de l'Apocalypse, les dernières lignes de la Bible.

     

    atn30c6h.jpg