UA-162752998-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le bon pasteur

Billet spirituel

            Evangile du Bon Pasteur.

RAVENNES MOSAIQUE DU BON PASTEUR.jpg

    Le 4ème dimanche de Pâques nous fait entendre chaque année un extrait des paroles de Jésus sur le Bon Pasteur qu’il est pour nous. Et c’est aussi le dimanche où nous prions pour les vocations sacerdotales… En France dans une situation critique.

    Si nous voulons comprendre pourquoi le prêtre est essentiel dans l’expérience chrétienne, il nous faut partir du salut. Qu’est-ce qu’être sauvé ?

     Le salut est un Nom dit St Pierre, et ce Nom c’est celui de Jésus de Nazareth. Le salut, c’est donc une PERsonne par une théorie, un savoir, une philosophie, une morale, une position ou engagement  politique… Une PERSONNE. Et une personne, cela se rencontre.

     Si le salut est une personne, être sauvé c’est être une seule chair avec elle, ÊTRE SAUVE, C’EST ÊTRE UNE SEULE CHAIR AVEC LE CHRIST.

     Comment ? Ce salut, il est  donné pas conquis. Dieu est toujours à l’initiative, à la source de tout. Nous sommes nous, toujours dans l’attitude de la réception ou du refus. Ce salut – c’est-à-dire la communion avec le Christ – nous est donné par les sacrements de l’initiation : le baptême et la confirmation –«  Nul à moins de renaître de l’eau et de l’Esprit ne peut entrer dans la Royaume de Dieu » dit Jésus à Nicodème (Jean 3), baptême et confirmation POUR communier dans l ‘Eucharistie et S’OFFRIR avec le Christ au Père : - « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la Vie en vous. » dit Jésus (Jean 6).

     Dans l’Eucharistie qui est le centre de la vie chrétienne – sommet et source de tout selon le Concile Vatican II- nous sommes une seule chair, une seule vie avec le Christ et nous pouvons nous offrir au Père avec lui. Tel est le culte en esprit et en vérité dont veut le Père. (Jean 4).

      Ce Corps et ce Sang, cette vie divine, il faut bien que quelqu’un la donne au nom du Christ. Ce salut qu’on ne prend pas, qu’on ne conquiert pas,  mais qu’on reçoit : il faut bien quelqu’un qui le donne ! Le sacerdoce des prêtres a été inauguré par le Seigneur en même temps qu’il créait l’eucharistie. Le prêtre a la charge de ces missions fondamentales : donner l’eucharistie, le pardon et le sacrement des malades  au Nom du Christ et veiller à l’unité du troupeau. Les autres sacrements peuvent être donnés aussi par les diacres et la confirmation par l’évêque.

      Tout le peuple de Dieu est PRÊTRE chargé de la prière et de s’offrir à Dieu avec le Christ dans l’eucharistie afin que tout revienne à Dieu. Et au sein de ce peuple de prêtres, certains sont préposés au don du salut au Nom du Christ, à la célébration et au don de l’eucharistie pour que tous ne fassent qu’une seule chair, un seul Corps avec le Christ.

Les commentaires sont fermés.